Festival #4

Une série de concerts, présentée aux Abattoirs, offre un aperçu de la diversité des pratiques musicales d’aujourd’hui, croisant des artistes issus de pays et d’horizons musicaux différents (les 28, 29, 5 et 6 décembre). Un cycle de projections, de séances d’écoute et de rencontres, proposées à l’Université de Pau et aux Abattoirs complète cet ensemble.

Un parcours d’expositions, du 28 novembre au 6 décembre, jalonne différents lieux, parfois inusités, comprenant également des interventions d’artistes dans l’espace public. Il propose de découvrir un nombre important de propositions, croisant art et architecture, productions in situ et œuvres de collections publiques régionales et nationales. Le Musée des Beaux-arts de Pau accueille quant à lui une exposition basée sur la rencontre singulière des collections historiques paloises avec un choix d’œuvres contemporaines. Un ensemble de rencontres avec les artistes accompagne ces propositions (du 6 décembre au 5 janvier).

On notera par ailleurs un accent particulier mis sur la danse et le théâtre, avec la présentation de deux propositions interrogeant la perception du spectateur et sa position vis-à-vis de la scène (les 24 et 29 novembre).

Un programme de films, présenté entre le Méliès, la médiathèque d’Este à Billère, l’Université de Pau et les Abattoirs, mêlant fictions, documentaires et films d’artistes, des années 1960 à aujourd’hui, rythme quotidiennement le festival.

Les Abattoirs, centre nerveux et lieu de convivialité du festival, accueillent pour leur part, outre concerts et spectacles, installations, espaces de projection et d’écoute, mais aussi un bar et un restaurant.