Chemins électroniques

Exposition et concerts

16 Juin 1 Juil. 2007
14:30 ↦ 22:30
Entrée libre

Le 16 juin, à la veille de l’été, nous prendrons la route des vins pour une promenade artistique à la campagne, dans deux villages du département, Lacommande et Cuqueron. Une journée de création à vivre en famille avec les artistes invités ! Au programme : les interventions intempestives du vidéaste niçois Thierry Lagalla doté d’un sens de l’humour décapant, une installation et une performance sonore et vidéo du bordelais Nicolas Maigret, un concert décoiffant de Madame Patate qui nous vient de Bruxelles. L’événement se prolonge avec une exposition de quinze jours à La Commanderie.

Vernissage et dégustation samedi 16 juin à 15h30 - La Commanderie - Entrée libre

Exposition du 17 juin au 17 juillet - les mercredis, samedis et dimanches de 14h à 18h - Entrée libre

Performance vidéo de Thierry Lagalla et concert de Madame Patate, le samedi 16 juin à partir de 18h30 - Entrée libre

La commanderie - Lacommande

64360 Lacommande

Standard
Nicolas MaigretFR

Installation multimédia

Standard : La compression des données numériques tend vers une simplification, une réduction et une standardisation des contenus. Poussée à l’extrême elle recrée un langage visuel et sonore qui lui est propre. Comme avec le monochrome où la couleur pure est mise à nu, ici la compression révèle ses qualités intrinsèques.

The Voice
Nicolas MaigretFR

Performance sonore et visuelle

The Voice : le procédé de la pièce est issu du détournement d’un logiciel pour non-voyants, permettant de traduire une image vidéo en son. Il est ici utilisé comme outil pour une performance, où quelques objets choisis sur le lieu deviennent une série d’instruments produisant des sonorités en fonction de leur spécificité visuelle. Nicolas Maigret met en scène des objets du quotidien, comme une bouteille de vin, à travers un concert où le spectateur est immergé « dans le son et l’image ».

Performance-vidéo
Thierry LagallaFR

Thierry Lagalla

Dans ses vidéos -petits films burlesques - l’artiste se met en scène entouré d’objets du quotidien : des vêtements, des objets divers du domaine domestique (bassine, épuisette, tabouret, pot de fleurs), des légumes (pomme de terre), des animaux (poisson) ou encore des jouets d’enfant (ballon, marionnette, pistolet à eau…) et raconte des histoire à la manière des enfants. Assemblées de façon improbable, tantôt poétique, tantôt absurde, ces saynètes jouent sur la dérision pour mieux pointer les travers de notre société de consommation, nos vanités mal placées, notre égocentrisme et autres pathologies quotidiennes.

 

 

 

Ces scènes cocasses sont l’occasion d’évoquer certaines figures ou mouvements de l’art : abstraction géométrique, figures de peintres (Gauguin, Van Gogh), évocation de Victor Hugo, de Guy Debord… grâce aux éclairages que donne l’artiste dans les titres de ses oeuvres ou aux commentaires en voix off de ses vidéos.

 

 

 

De Gustave Flaubert à Eric Satie, de Magritte à Robert Filliou, de Dostoïevski à Lars von Trier, de Buster Keaton à Jacques Tati, bon nombre de créateurs se sont intéressés à l’idiot. Avec son personnage Lou Ravi, le simplet emprunté à la crèche occitane, Thierry Lagalla réalise un mixage de ces diverses figures pour mieux faire apparaître les dysfonctionnements d’une société égoïste.

 

L’idiotie et le burlesque apparaissent alors comme un mode d’emploi nécessaire à la vie.

Madame Patate

Concert

« Comme une ballade épique entre breakbeats convulsifs et effets bucoliques carbonisant les lucioles, les mixs de Madame Patate pourraient bien servir de bande son pour un "Alice au Pays des Merveilles" chaotique... Un jardin magique avec champignons hallucinogènes, escargots à la lave de javel, friandises à la poussière lunaire et lapin au regard malicieux. Aride et ludique, références drum’n’bass et combinaisons fantomatiques de styles, on réécoute les compositions d’Ovuca sur un lecteur cassette usé, on imagine Aphex perdu dans une clairière de brume épaisse... »

 

 

 

 

 

 

 

Madame Patate proposera un live tout en finesse, avec des sonorités folk et des sons légers issus de jouets d’enfants à la manière de Gangpol und Mit. Ce live sera suivi d’une sélection variée, un échantillonnage de qualité de la musique électronique dans toute sa diversité.

 

 

 

 

 

Dans ses concerts, cette jeune musicienne déjà confirmée met la musique électronique à la portée de tous. Sa culture musicale riche et éclectique donnera, le temps d’une nuit, au Clos Benguères chez Thierry Bousquet une coloration particulière, pleine d’énergie, de rêve, de force et de finesse. La jeunesse et la folie de Madame Patate pour ouvrir grand l’espace du clos Benguères, un lieu magique à l’image de ce brin de femme explosif. Madame Patate, ange ou démon ?