Absalon, A.I.R, Christophe Berdaguer & Marie Préjus, Collective JukeBox

Exposition

19 Nov. 2002
17:30 ↦ 17:30
Entrée libre

Anciens abattoirs de Billère

Allée Montesquieu, 64140 Billère

Cellule n°2
Eshel Meir, dit AbsalonIL

Installation architecturale

« Ces cellules sont en effet des formations dans l’espace qui ont de forts liens avec l’architecture moderniste et avec le minimalisme. Elles ont été créées par Absalon (1964, né á Ashdod / Israël, 1993, décédé à Paris / France) entre 1987 et 1993. Entre sculpture, design, architecture et urbanisme, les compartiments d’Absalon – uniformément recouverts d’une couche de peinture blanche – jouent sur une combinaison d’unités modulaires pour imposer l’idée de clôture spatiale et de suspension temporelle. Ces constructions qui sont localisables entre spatialité réelle et imaginaire, fonctionnent en tant que métaphores pour des lieux minimaux qui s’assurent par leur existence physique, mais qui en même temps interrogent cette propre existence à travers leur conception et leur réalisation. Les principes formels de construction renvoient plutôt vers la dissolution ou la négation de ces cellules. Cela se manifeste à travers la surface lisse, uniforme et blanche, identique à l’intérieur comme à l’extérieur et non hiérarchique. 

Les cellules reflètent des systèmes collectifs et sociaux d’ordre et de fonctionnement, articulant en même temps des fantasmes individuels de recul ainsi que des besoins de démarcation. Bien que les « cellules » n’ont pas forcément été construites en tant qu’espaces fonctionnels, l’idée d’une utilisation potentielle leurs est immanente. Déjà le terme de cellule implique une multiplicité optionnelle basée sur l’universalité uniforme et la réduction. » Ulrike Kremeier

Le Collectif Jukebox
Collective JukeBoxFR

Collection Frac Provence-Alpes Côte d’Azur

Le Collectif JukeBox est un projet audio libre qui a débuté en 1996. Partant du constat que les pratiques de l’art et de la musique sont bouleversées dans leurs espaces de production, de transmission et de monstration, le Collectif JukeBox propose une alternative à cette nouvelle donne.

La banque de données de plus de 1000 contributions audio du juke-box n’est pas une archive mais un espace de ressources continuellement évolutif. Chaque participant peut utiliser librement le système et mettre à jour ses contributions audio (ajouter, retirer, changer, modifier ou bien encore quitter le projet). Le Collectif JukeBox n’est pas un projet documentaire ou un catalogue discographique mais propose un espace générateur et coopératif. Le mode de consultation libre du juke-box permet la mise en place d’un lieu convivial, un espace d’écoute où l’on peut aussi boire un verre, discuter...

La version résentée est la 4.01. Site du projet

 

Paysages chimiques
Christophe et Marie Berdaguer et PéjusFR

Installation

Christophe Berdaguer et Marie Péjus (1968/1969) vivent et travaillent à Marseille. Leurs installations, objets, sculptures ou propositions d’architectures utopiques interrogent autant le champ des arts plastiques que celui du design, de l’architecture, de la sociologie ou de la science (comme la neurologie).

Dans leurs travaux, l’oeuvre entretient un étrange rapport d’empathie avec le spectateur. Il ne s’agit plus d’un rapport frontal, déconnecté, mais d’une sorte d’échange physiologique, comme si l’oeuvre réagissait au corps et à l’état d’esprit du spectateur, lui-même influencé dans son comportement par la présence de l’oeuvre. Les titres de leurs expériences précédentes sont évocateurs : TraumathèqueMorphine landscapeHabitats neurodomotiques... autant d’altérations perceptives initiant un nouveau rapport à l’espace environnant.

"À travers des reliefs artificiels sur lesquels les substances chimiques et médicamenteuses sont disposées, nous remettons en question la nécessité d’une architecture matérielle extérieure au corps, une dématérialisation de l’architecture remplacée par une urbanisation de nos gènes, neurones, organes".

En 2001 au FRAC, Christophe Berdaguer et Marie Péjus ont proposé une version. Un espace baigné dans dans une couleur verte, des fumigènes, au sol une neige artificielle. En 2002 pour le Festival accès(s), ils investissent un des frigos des anciens abattoirs et y créent un paysage volcanique bleuté d’où jaillit la lumière.

 

 

CBMP réalisent actuellement un projet documentaire sur la réhabilitation des abris anti-atomiques dans certaines villas de Los Angeles, suite à la vague sécuritaire déclenchée après le 11 septembre 2001.

 

Mission To Ice
Atelier Interzone de RecherchesFR

L’atelier A. I. R. regroupe à Paris des étudiants en art et en architecture. Pilotés par les professeurs Jean-Luc Vilmouth (artiste) et François Roche (architecte, sarl R&sie), une quinzaine d’entre eux vont mener une expédition artistique, architecturale, scientifique et pédagogique dans le grand nord. La situation géographique particulière et les conditions climatiques de l’archipel du Svalbard, ultime village habité sur le globe et rattaché à l’Europe par l’intermédiaire de la Norvège, induisent une architecture sociale hétéroclite et étrange, et des activités spécifiques liées aux ressources locales. 

La mission A. I. R. privilégiera les échanges de savoirs et de pratiques afin de renforcer les interventions communes entre artistes, architectes, théoriciens et scientifiques, et de tisser un réseau de connaissances multiples et complémentaires. 

accès)s( invite en avant-première « Mission to ice » à exposer un projet plastique dévoilant l’expédition.       Site du projet