Carte blanche à Jacques Perconte
Jacques PerconteFR

Projection de films, rencontre et débat autour du cinéma expérimental

21 Nov. 2010
14:00 ↦ 18:00

« Le médium numérique est il une matière ? Existe t-il dans le temps et dans l’espace ? Par essence il ne s’agit que d’un courant électrique ouvert [ … ]. Il n’y a donc pas de matérialité à proprement parler, uniquement une rigueur mathématique, une perfection abstraite, un système de communication ».

Cinéma Le Méliès

6 rue Bargoin 64000 PAU

Lumière sur Jacques Perconte II
Jacques PerconteFR

En quoi l’artiste peut il réellement interagir, confronter sa pensé à ce médium pour que les deux puissent se transformer ?

Le travail de Jacques Perconte est marqué par cette recherche d’une matière propre au numérique. Ce ne sont pas des idées exprimées aux travers d’images mais bien une expérimentation, une confrontation face à l’image numérique manipulant leurs codes, leur qualités de compressions, faisant ressortir les pixels, les bugs qui peuvent la composer. Ses images ne sont pas pré-pensées, elles sont le résultat d’un processus de recherches, de questionnements. Jacques Perconte montre que le numérique n’est pas qu’abstrait, c’est aussi de la matière, résistante parfois imprévisible bien que virtuelle.

Se rapprochant lui même des impressionnistes ou de Barnett Newman (selon ses travaux), il marque son affiliation à des artistes travaillant la peinture pour ce qu’elle est, explorant ses caractéristiques, couleurs, formes, plus que son sujet. Son travail parle avant tout d’images, lumière, saturation, pixels, rythme, mouvement, les sujets représentés n’étant souvent que des prétextes pour ses projets. » Hugo de Oliveira.