Nuit des musées, traversée de nuit

Performance, vidéo, concert

20 Mai 2006
20:00
Entrée libre

La traversée à laquelle nous invitons le public, notamment le public de la rue, est celle de l’espace/temps d’une vie, d’une rue, d’un son, d’un corps. Traverser, c’est déjà être traversé. Touché en plein cœur, diraient certains. Justement, au cœur de notre projet, la notion de déambulation et de parcours : au sens premier du terme, traverser une exposition, et au sens métaphysique d’une expérience qui nous a menés quelque part. Le parcours d’une vie est dynamique et rythmé, il est marqué par des images (des souvenirs), et le flux d’une relation incessante entre le corps de l’homme et le monde qui l’entoure.

Musée des Beaux-Arts de Pau

Rue Mathieu Lalanne, 64000 Pau

Projet X

Performance de Vanessa Tadgine

Projet X est une performance, une tentative de danser la musique électronique. La danse n’est plus écrite, elle suit le flux de la musique, elle s’attache à sa coloration, à son énergie, à la tension qui l’anime. Elle ne raconte pas d’histoire, elle est vibration et pure sensibilité.

 

Projet X s’appuie sur des états physiques corporels et sonores afin d’élaborer une écriture  et créer un univers singulier. Déclinant extensions et tensions, crispations et relâchements, l’énergie de la danseuse est traversée puis sublimée par des vibrations sonores électroacoustiques. Peu à peu émerge de cette confrontation une sensation sourde où se conjugue beauté et cruauté. Puis, un jeu avec les stéréotypes de la représentation érotique s’introduit imperceptiblement et fait osciller la pièce entre transe minimale et stéréotype féminin. Ce projet est une création 2002, il a été créé au Centre National d’Art Contemporain de Grenoble.

Belmondo

Vidéo de Camille Durand

L’artiste a compilé 500 séquences de films où l’on voit l’acteur Jean-Paul Belmondo courir, à tous les âges de la vie. Le passage des séquences est aléatoire, la course folle prend des formes extrêmement variées mais le spectateur est troublé par cette course effrénée d’un homme aux multiples visages. Pourtant c’est bien le même corps, qui en des temps différents, s’élance vers un avenir qu’il ne cesse de repousser, tant la course parait absurde. Le sens circonstanciel de la course est balayé au profit d’une signification ontologique. Courir serait-il une manière de vivre ? Sans que l’on sache au juste pourquoi on court…

Pauline Nadrigny aka Lodz

Concert

Mélodies à la fois sensibles et malléables, Lodz s’installe loin de tout, sur un bout de dune, pour imaginer la musique du vent et de ses souvenirs. Balayant la végétation aride, encombrant le paysage de nuages lourds et sombres, sifflant des soupirs et contant des murmures. Une plage en parquet comme décor, l’écume des rouleaux comme rythmique lointaine, un piano et un violoncelle comme amis d’enfance, elle forge son univers dans sa formation classique, les accidents électroniques, les plans séquences de films noirs.

Son album est sorti en septembre 2006