Ruines
Félicie d’Estienne d’OrvesFR, Kurt d’HaeseleerBE, Yuta IshikawaJP, Ben MillerUSA, Azusa TakeuchiJP

Opéra-vidéo

10 Mars 2017
20:30 ↦ 21:30

En partenariat avec le Parvis, Scène Nationale

Tarifs : 12 € (-26 ans, étudiants, chômeurs) / 20€ (adhérent collectivité) / 21€ (adhérent individuel) / 24€ (plein tarif)

Le Parvis - Scène Nationale

Centre Commercial Le Méridien
1er étage
Route de Pau
65420 Ibos

Dans une société qui va de plus en plus vite, même les monuments se désagrègent plus rapidement. Les ruines contemporaines : métaphores de la décadence ?
Entre performance et opéra-vidéo, le récit de Ruines se vit comme une odyssée sensorielle. Dans des espaces multiples d’écrans, d’images tridimensionnelles et de sons minimalistes se percutent algorithmes de très hautes fréquences, expériences hallucinatoires dans les no man’s land de Detroit, apparitions fantomatiques dans une sorte de danse de pré-bûto, vieillissement des objets et des paysages qui n’est pas sans rappeler à l’homme celui de son propre corps… De ces phénomènes incontrôlables résulte l’apparition des ruines contemporaines, désormais fabriquées en un temps record. Ruines « flash », nécessité absolue de détruire et raser au plus vite pour recommencer inlassablement.

Artiste protéiforme, Franck Vigroux évolue dans un univers où se croisent les musiques contemporaines, le théâtre, la danse et les arts numériques. Guitariste de formation, il s’est peu à peu orienté vers la musique électroacoustique puis le live électronique. Pour Ruines, il a réuni autour de lui une sorte de « dream team » : la plasticienne Félicie d’Estienne d’Orves, le vidéaste Kurt d’Haeseleer, les danseurs Yuta Ishikawa et Azusa Takeuchi et le chanteur Ben Miller, membre du groupe mythique Destroy All Monsters.

Direction, conception, musique : Franck Vigroux
Création Vidéo : Kurt d’Haeseleer, Félicie d’Estienne d’Orves
Performers: Yuta Ishikawa, Azusa Takeuchi
Voix, textes : Ben Miller
Animations visuelles : Cyrille Henry
Collaboration dramaturgique : Michel Simonot
Lumière : Perrine Cado
Régie générale et son : Carlos Duarte

Production : Cie D’autres cordes
Coproduction : CNCM Césaré Reims, CNCM La Muse en circuit, Werktank (BE)
Accueil en résidence : Le Stuk (Louvain), humain Trop humain - CDN Montpellier
Avec le soutien d’Arcadi - Île-de-France.
Ce spectacle reçoit le soutien de l’ADAMI, de la SPEDIDAM et du DICRéAM. La compagnie D’autres cordes est conventionnée par la Région LR 2015/2017, reçoit l’aide à la structuration de la DRAC LR et du Conseil départemental de la Lozère.