Deterritorialized living
Fabric | chCH

Installation architecturale et lumineuse

14 23 Nov. 2013
18:30 ↦ 18:00
Entrée libre

Vernissage précédé de la conférence « Deterritorialized Living et autres soleils algorithmiques », jeudi 14 novembre à 18h30. Ouverture de 14h à 18h sauf le dimanche

Pavillon de l’architecture

3, place de la Monnaie
64000 Pau

05 33 11 44 86

Installation architecturale lumineuse | CRÉATION

Deterritorialized Living est un nouveau projet qui s’inscrit dans la série d’environnements artificiels et variables crées par fabric | ch. A la différence de Perpetual (Tropical) Sunshine, Arctic Opening ou encore I-Weather as Deep Space Public Lighting qui se présentaient sous la forme d’installations architecturales, Deterritorialized Living propose une série de flux de données « open source » qui définit une troposphère, sorte de climat artificiel, composé d’air, de lumière et de temporalité, hors des rythmes naturels terrestres, au-delà des jours, des nuits, des saisons.

Deterritorialized Living met à la disposition des architectes, artistes, designers et scientifiques un climat « ouvert », libre de droits, qui se décline à ce stade en trois « services »  :

  • Deterritorialized Air (N2, O2, CO2, Ar)

  • Deterritorialized Daylight (200-3000nm, UV – lumière visible – IR)

  • Deterritorialized Time (HH:MM:SS)

Chacun peut ainsi concevoir des espaces singuliers, développer des logiciels expérimentaux, fabriquer de nouveaux objets « intelligents » à partir de cette atmosphère algorithmique, en un mot, créer différentes situations propres à l’espace contemporain.

Au Pavillon d’architecture de Pau, fabric | ch présente un prototype d’éclairage artificiel piloté par un de ces flux de données  : Deterritorialized Daylight. L’intensité lumineuse du dispositif varie en continu selon les activités des hommes et des machines sur le réseau, à l’échelle planétaire, sans jamais s’éteindre. Ce projet ouvre de multiples champs d’exploration dans la conception d’architectures « créolisantes » : entrelacements de spatialités parallèles, distantes ou hétérogènes.

 

Cette page intègre en fond d’écran le programme I-weather, développé par le studio. I-weather constitue le premier climat artificiel répondant à la nécessité du maintien du métabolisme physiologique humain dans les espaces déterritorialisés de la globalisation : réalité virtuelle, décalage horaire engendré par les déplacements aériens multiples, voyage et séjour extraterrestre. Accessible en tout lieu et à tout moment par chacun grâce au réseau Internet, i-weather.org rend possible la vie hors de toute géographie naturelle.

i-weather.org