23 09:00 26 AVR. 18:30

Les plantes de la vallée de l’étrange

danse & robotique avec la Cie Shonen

La Compagnie de danse Shonen questionne les représentations et les perceptions du corps à l’heure des nouvelles technologies. Invitée pour un parcours d’éducation artistique et culturelle dans la continuité de la 17ème édition du festival accès)s( , elle proposera une série d’ateliers suivie d’une restitution publique interrogeant des notions duales telles le réel et la fiction, l’artificiel et l’organique.

Les plantes de la vallée de l’étrange
Cie Shonen (France)

Ateliers et spectacle

Ce projet s’inscrit dans le prolongement de la pièce School of Moon de la Compagnie Shonen. Associant sur scène une communauté troublante composée de danseurs, d’enfants et de robots, la pièce se présente comme la métaphore d’une post-humanité en éveil, entre chair et métal. Inspirée de tableaux vivants, elle questionne l’évolution de la représentation du corps au regard de notre évolution technologique, depuis les premières peintures rupestres, en passant par la figure de l’écorché de Vinci, jusqu’aux corps virtuels et aux robots humanoïdes. Construite selon une double dramaturgie de la communauté et de son image, troublant notre perception de l’humain et du non humain, School of Moon évoque une mystique du corps fusionné à ses représentations passées et futures.

Le danseur Gaëtan Brun-Picard et le roboticien Thomas Peyruse mènent un travail de recherche artistique et pédagogique sur les robots humanoïdes, le développement de leurs capacités d’imitation et de génération du mouvement humain. Invités en résidence, ils proposeront à l’occasion d’ateliers, un travail de réflexion et de création à une cinquantaine d’élèves de CM1 et CM2 des écoles Lalanne et de la Mairie de Billère : une introduction théorique autour de la danse et des nouvelles technologies (robots humanoïdes, drones, réalité augmentée…), assortie d’exercices corporels questionnant la ressemblance et différence d’un corps à l’autre, l’écart et de similitude entre ce qui meut un corps cybernétique et un corps humain, afin de sonder les influences que ces entités peuvent avoir l’une sur l’autre.

Ayant découvert en amont l’exposition Machines sensibles présentée lors de la 17ème édition du festival accès)s( , les élèves participant à ce parcours pédagogique, bénéficieront de 13h d’ateliers (4h de danse + 4h de robotique + 5h danse et robotique) et participeront au spectacle de restitution.

Interview du chorégraphe de la Cie Shonen